Rechercher
  • Audrey Lucas

L’autonomie de mon enfant : lui apprendre à faire seul

En tant que maman, nous avons tendance à voir nos enfants comme nos éternels bébés. Mais, qu’on le veuille ou non, il arrive vite, ce temps où ils cherchent à se détacher, pour devenir plus indépendants. C’est notre rôle de parent, que de conduire notre enfant vers l'autonomie, lui apprendre à faire seul. Notre société actuelle se centre beaucoup sur nos charmantes têtes blondes, nous avons maintenant les connaissances nécessaires pour accompagner au mieux nos enfants vers l’indépendance. Nous faisons le point pour vous dans cet article.











La place centrale du parent dans l’autonomie de l’enfant


Sachez que dans ce processus, vous avez un rôle primordial à jouer. En effet, comme pour l'acquisition de la propreté, plus votre enfant se sentira en sécurité et soutenu par votre simple présence ou regard, plus il lui sera facile de devenir autonome.


Les tâches ménagères

Dès l’âge de 18 mois, votre enfant est capable de vous aider dans les tâches ménagères. Il sera ravi, car, à cet âge, il commence à ressentir un besoin d’appartenance. De plus, effectuer de petites tâches, lui permet de mieux gérer sa révolte, qui arrive souvent lors de la phase dite « d'opposition ».


En tant que parent, vous avez une place centrale dans la mise en place de nouveaux rituels quotidiens, dans lesquels votre enfant aura un rôle à jouer. Il vous suffit pour cela, de lui faire confiance. Faites-lui comprendre que vous le savez capable d’accomplir de nouvelles tâches, mais que vous êtes là si besoin, pour l’aider ou lui expliquer.


Plus votre enfant se sentira soutenu par vous, plus il sera capable de choses. Assez vite, il peut donc vous aider à :

  • ranger ;

  • passer le balai, l’aspirateur et faire la poussière ;

  • mettre la table ou apporter des plats ;

  • cuisiner (couper, remuer, rincer, etc.) ;

  • remplir et vider la machine à laver ;

  • faire sa toilette (se laver les dents ou se savonner dans la douche).


À partir de 4 ans, il peut également commencer à plier le linge.


Ainsi, au plus vous l’encouragez, au plus vous lui permettez de développer son autonomie et sa confiance en lui. Cela favorise également le développement de sa motricité fine.


Enfin, c’est toujours plus sympa de faire les choses ensemble !


S’adapter pour lui permettre de grandir

On a tendance à l’oublier, mais un enfant, c’est petit. Si vous attendez de lui qu’il puisse effectuer certaines tâches par lui-même, il faudra procéder à quelques ajustements dans votre maison.


En effet, vous pouvez opérer de petits changements, qui permettront à votre enfant de faire un pas de plus vers l’autonomie, de grandir. Il vous suffit donc, par exemple, de :

  • mettre à disposition une marche dans la salle de bain, pour lui faciliter l’accès au lavabo ;

  • privilégier des meubles bas dans sa chambre, afin qu’il puisse prendre et ranger ses jouets, sans aide ;

  • proposer une chaise ou une tour d’apprentissage dans la cuisine, lui permettant d’être à bonne hauteur, pour concocter de bons petits plats avec vous.


Il est important de s’adapter un maximum à la taille de votre enfant, pour qu’il ne se sente pas limité chez vous. Il doit pouvoir se sentir libre de faire seul, dans les meilleures conditions possibles.


L’autonomie selon Maria Montessori : lui apprendre à faire seul


Actuellement, l’éducation se tourne vers une pédagogie qui date pourtant du XXe siècle : la pédagogie Maria Montessori.


Médecin et pédagogue italienne, elle a longuement observé le comportement des enfants. Au fil du temps, elle a su leur proposer des activités appropriées. Elle constate alors qu’ils ont une bien meilleure concentration et maîtrise d’eux-mêmes, lorsqu’ils sont dans un environnement adapté.


Pour la pédagogue, « faire l’expérience de l’autonomie n’est pas seulement un jeu. C’est un travail que l’enfant doit accomplir pour grandir ». C’est pourquoi elle place l’enfant comme acteur de sa propre vie et responsable de ses propres gestes, comme l’adulte qu’il est déjà sur le point de devenir.


Sa pédagogie repose sur le plan :

  • physique ;

  • social ;

  • spirituel.


Elle estime que pour vivre en harmonie avec soi et les autres, la connaissance est un outil essentiel. C’est d’ailleurs de sa pédagogie, qu’il ressort une phrase célèbre, résumant parfaitement sa démarche : « apprends-moi à faire seul ».


Aujourd’hui, il existe beaucoup de crèches ou d’écoles qui respectent les préceptes de Maria Montessori. Il faut savoir que sa pédagogie repose aussi beaucoup sur un matériel spécifique, pensé pour développer l’enfant dans son autonomie.


Dans ces établissements, on suit le rythme propre de l’enfant, en lui proposant un enseignement individualisé.


La pédagogie Montessori est ainsi reconnue mondialement. Elle est d’ailleurs la plus répandue dans le monde.



L’enfant a déjà tout son potentiel ancré en lui. En tant que parent, il vous pouvez lui donner la confiance nécessaire pour le révéler.


Pour cela, il vous faut l’aider à faire seul, à développer son autonomie, tout en vous montrant présent et disponible, en cas de difficulté . Cela commence simplement, dans le quotidien. Grâce à votre regard bienveillant, votre enfant deviendra un adulte indépendant et épanoui dans son environnement.


51 vues
  • Facebook
  • Instagram
Abonnez-vous à notre newsletter

© 2019 par Le Ptit Malin. 

Siret : 517 710 869 RM 078 - CMA des Yvelines