Rechercher
  • Audrey Lucas

Le doudou : histoire et utilité de l'objet transitionnel

Mis à jour : juil. 7

Votre enfant prend peu à peu l’habitude de se promener partout avec sa peluche ou son lange fétiche. Ça y est, il s’attache à son doudou ! Cette habitude est maintenant entrée dans le quotidien de presque tous les parents. On en oublie presque où cet objet, si précieux pour nos touts-petits, trouve ses origines. Vous êtes curieux de découvrir ce qui se cache derrière ce doudou, si cher au cœur de votre enfant ? Remontons dans le temps pour découvrir l’histoire et l’utilité de cet objet transitionnel.




Donald Winnicott : le père de l’objet transitionnel


Bien avant que le mot « doudou » ne devienne notre quotidien, il trouve ses origines avec Donald Winnicott, dans les années 1950. Pédiatre et psychanalyste britannique, il est le premier à parler de « l’objet transitionnel », ou plus exactement « l’espace transitionnel » : un espace intermédiaire entre la réalité intérieure de l’enfant et la réalité extérieure.


Le doudou permet donc au tout-petit de différencier les mondes :

  • intérieur ;

  • extérieur.


Ainsi, grâce à cet objet transitionnel, il est en capacité de rallier ces deux réalités et de retrouver son unicité.


Aux yeux de Winnicott, l’objet transitionnel n’est pas anodin, bien au contraire. Il considère en effet que c’est un objet universel. D’ailleurs, selon lui, « son absence témoignerait d’un développement émotionnel très perturbé ».


Vous vous en rendez compte, le doudou n’est pas une peluche ordinaire. C’est un véritable compagnon de vie, choisi et choyé tout particulièrement par votre enfant, parfois dès l’âge de 3 mois. Il va alors lui permettre de passer différentes étapes de son enfance.



Le doudou est une aide à la séparation


Selon Winnicott, le doudou sert de pont entre le sein maternel et le monde extérieur : il permet à l’enfant de mieux accepter l’absence de sa mère et de gérer la terrible épreuve de la séparation.


Lorsque votre tout-petit fait sa rentrée à la crèche par exemple, son doudou sera cet objet familier et rassurant qui l’aidera à supporter la transition entre le départ de sa mère, et son retour pour venir le chercher.


Son odeur tient une place importante pour l’enfant, car elle lui rappelle de bons moments qu’il vit chez lui, dans cet endroit sécurisant.


C’est donc grâce à son doudou, que l’enfant réussit progressivement à se détacher de sa mère.



Un allié pour faciliter la transition


Mais cet objet transitionnel n’aide pas seulement à faciliter la séparation avec sa maman. Il est l’allié parfait pour chaque transition entre le connu et l’inconnu.


Ainsi, l’enfant peut éprouver le besoin de prendre son doudou dans les bras, à divers moments de sa journée, tels que les :

  • changements d’ambiance (quand on passe d’une activité à une autre) ;

  • siestes ;

  • chutes, blessures ;

  • frustrations.


Il est donc très important de laisser à votre enfant son doudou à libre disposition, afin qu’il puisse aller le chercher en cas de besoin.


Il le délaissera de lui-même, pour tourner son attention vers ses autres camarades à l’école. Si toutefois, votre enfant connaît des difficultés à laisser son doudou, vous pouvez lui proposer de le garder pour les moments de sommeil.



Le doudou sous toutes ses formes


Dans l’esprit de tous, le doudou se cache sous les traits d’une peluche. Le plus souvent, elle reste assez petite et pratique pour aller partout où va l’enfant.


Sachez qu’en réalité, les touts-petits font parfois de drôles de choix d’objets transitionnels comme les :

  • gigoteuse ;

  • drap ;

  • vêtement d’un des parents ;

  • lange ;

  • mouchoir.


Il n’est donc pas toujours pratique pour votre enfant de se promener avec un doudou trop encombrant.


Rappelez-vous, Le P’tit Malin est justement né de ce constat : le fils de la créatrice avait choisi un lange comme doudou et il se prenait régulièrement les pieds dedans. L’objet étant détourné de son utilité première, il n’est pas pour autant adapté.


C’est pourquoi, Le P’tit Malin vous propose un objet transitionnel unique, qui ravira vos touts-petits, fans de lange : le doudou-lange. Vous trouverez juste ici différents modèles originaux, adaptés à la taille des enfants !



Vous connaissez maintenant l’histoire de l’objet transitionnel, à quoi il sert, et vous comprenez aussi l’importance qu’il représente dans la psychologie de vos touts-petits.


Afin que le doudou puisse remplir pleinement sa fonction, il est important de se rappeler qu’il ne sert pas de remplaçant permanent : le rôle du parent, pour rassurer et accompagner son enfant, reste primordial.


C’est d’ailleurs grâce à votre accompagnement à travers les différentes émotions de votre enfant, que le doudou deviendra un parfait objet transitionnel.

127 vues
  • Facebook
  • Instagram
Abonnez-vous à notre newsletter

© 2019 par Le Ptit Malin. 

Siret : 517 710 869 RM 078 - CMA des Yvelines