• Audrey Lucas

Les différents types de lait : que choisir pour mon enfant ?

Mis à jour : nov. 16

Vous allez bientôt mettre au monde votre enfant et vous commencez à penser à son alimentation future ? Votre bébé présente des problèmes de digestion et vous cherchez des alternatives ? De nos jours, en effet, un large choix s’ouvre à vous, et il est facile de se laisser emporter par le doute. C’est un parcours d’autant plus étriqué, lorsqu’il s’agit du premier bébé. Pas de panique, dans cet article, nous allons vous présenter les différents types de lait, et vous pourrez choisir celui qui conviendra le mieux pour votre enfant.

Les différents types de lait


Avant même que votre bébé ne vienne au monde, vous voulez le meilleur pour lui. Mais alors que nous vivons dans une époque en constante évolution, il est parfois difficile de faire le bon choix. La question alimentaire, chez le nourrisson, est primordiale pour son développement. Alors comment savoir quel choix sera le plus judicieux ? Nous vous aidons à y voir plus clair, en vous énumérant les différents types de lait qui vous sont proposés. Il ne faut d’ailleurs pas oublier de toujours proposer à votre nourrisson des laits infantiles, conçus spécialement pour leur âge et leurs besoins nutritionnels, contrairement à nos laits.


1| Lait maternel

L’allaitement a sa place première dans notre classement. Comme vous le savez, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande le lait maternel, jusqu’aux 6 mois de l’enfant maximum.


C’est le meilleur aliment de base pour le bon développement du nourrisson. En plus de tous les nutriments nécessaires à la croissance de votre enfant, votre lait possède des défenses immunitaires, ce qui le protègeront.


L’allaitement est aussi un moyen de créer un lien particulier avec ce petit être, très apprécié chez beaucoup de femmes.


Néanmoins, ce privilège a son revers de médaille. Il présente quelques contraintes, face au monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, tel qu’une :

  • bonne alimentation, afin d’avoir un lait de qualité ;

  • organisation lors de la reprise du travail ;

  • grande patience, le temps de la mise en place de l’allaitement.


De plus, certaines femmes n’arrivent pas à se retrouver dans cette relation ou ne se sentent pas de proposer leur lait à leur enfant.


Donner du lait maternel est avant tout un choix de la maman. Aucune raison de culpabiliser, il existe d’autres alternatives, qui permettent au bébé de bien grandir. Et heureusement, les liens ne se tissent pas uniquement lors de la tétée.



2| Lait de vache

C’est bien sûr le lait le plus connu dans l’univers des bébés, juste après le lait maternel. Jusqu’en 2013, le lait de vache était d’ailleurs le seul lait infantile autorisé en France.


Il est d’abord modifié, afin qu’on y ajoute ou retire des éléments nutritionnels. En effet, le but est de présenter à votre bébé, un lait qui se rapproche le plus de celui de la femme.


Des études montrent cependant que le lait de vache est assez gras et difficile à digérer. Certains enfants sont mêmes intolérants à la protéine de lait de vache.


C’est pourquoi, si votre enfant présente une allergie, il est important d’en parler à votre médecin, qui vous guidera vers des laits spéciaux.


3| Laits spéciaux

Il existe un large choix de laits spéciaux, qui vont répondre à un souci spécifique chez votre enfant.


Ainsi, vous trouverez des laits :

  • anti-régurgitation ;

  • anti-colique ;

  • de satiété (pour les bébés un peu trop gourmands, ils permettent de les contenter, tout en conservant le même apport calorique) ;

  • anti-constipation ;

  • appauvris en lactose ;

  • hypoallergéniques (pour les intolérances aux protéines de lait de vache).


Avant de proposer l’un de ces laits spéciaux à votre enfant, il est important d’en parler avec votre médecin ou pédiatre. Si votre bébé souffre d’un trouble, le professionnel devra procéder à quelques examens avant de trouver la réponse la plus adaptée.


4| Lait de chèvre

En ouvrant le marché européen en 2013, le lait de chèvre a fait son entrée. Il est de plus en plus choisi par les parents, comme alternative au lait de vache.


Des études ont montré différents avantages du lait de chèvre chez le bébé, tel que :

  • le goût, plus apprécié par les bébés ;

  • sa sécrétion, proche de la femme (dite « apocrine », c’est-à-dire libéré dans les canaux excréteurs en entraînant des composants cellulaires) ;

  • une meilleure digestion chez l’enfant, par sa composition faible en lactoglobuline et en caséine, deux protéines de lactosérum.


Il pourrait d’ailleurs aider certains bébés qui souffrent de Reflux-Gastro-Œsophagien (RGO). Cependant, si vous souhaitez changer votre lait de base, pour un lait de chèvre, il faut d’abord vous rapprocher de votre médecin ou pédiatre.



Le danger des laits « végétaux »


Il nous semble important de vous alerter sur le danger des laits « végétaux », très à la mode en ce moment.


Sachez que l’Agence Nationale de sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a publié un rapport en 2013 à l’encontre de ces laits.


Face à de nombreux signalements de cas graves chez des jeunes enfants, ce rapport met en lumière les différents dangers qui découlent des laits végétaux, comme les :

  • carences ;

  • détresses respiratoires ;

  • complications infectieuses.


Un décès a d’ailleurs été recensé. Il est donc primordial de vous rappeler l’importance de l’alimentation de votre nourrisson, surtout dans la période de 0 à 1 an. C’est à ce moment-là que votre bébé va évoluer le plus rapidement (plus encore qu’à l’adolescence). Il a donc besoin de nutriments bien spécifiques pour se développer comme il faut. C’est pourquoi vous devez vous montrer très vigilant.



Vous voilà maintenant plus informé sur les différents types de laits et nous espérons que vous saurez lequel choisir pour votre enfant. Si jamais votre bébé présente des troubles de la digestion et que vous pensez à changer son alimentation, communiquez avec un professionnel de santé, qui saura répondre à votre problématique. Dans tous les cas, vous êtes le parent, vous ferez toujours au mieux pour votre enfant.

  • Facebook
  • Instagram
Abonnez-vous à notre newsletter

© 2019 par Le Ptit Malin. 

Siret : 517 710 869 RM 078 - CMA des Yvelines